Mme Maïmouna Malé, Directrice Générale de la Laitière du Sahel au Niger

« Le projet Meriem a apporté beaucoup de choses à la LDS notamment un appui technique sur la production. Car l’objectif était d’améliorer la qualité de la production, de garantir vraiment des produits sûrs, des produits de qualité. Nous avons également reçu un appui sur la modernisation de notre circuit de distribution.

« Le foura soga c’est un nouveau produit, un nouveau produit fortifié, c’est-à-dire dans lequel on a rajouté des complexes multi vitaminés. C’est un produit sain et de qualité. Il est quand même différent parce que actuellement il est unique sur le marché, l’emballage est attrayant et il n’est pas du tout cher. »

« Les perspectives d’avenir pour le foura soga sont surtout la distribution à travers le Niger. Actuellement nous vendons le foura juste à Niamey ; mais d’ici peu de temps nous allons essayer de le déployer dans l’intérieur du Niger et pourquoi pas dans la sous-région. Notre ambition aussi c’est de voir dans quelle perspective nous pouvons faire du foura soga instantané, qui peut nous permettre vraiment une grande commercialisation dans la sous-région ».

Source : propos recueilli dans le cadre de la conception du publireportage sur le foura soga