Kankou Coulibaly, superviseur sensibilisation au Gret pour le projet Meriem au Mali

« Tous les gens qui ont eu la chance de regarder le film l’ont apprécié. Ils ont vraiment apprécié car les conseils qui sont donnés sont faciles à comprendre, le film explique clairement les choses, donc on comprend que c’est une méconnaissance en fait qui font que les gens ne pratiquent pas. Ils comprennent très bien les messages qu’on véhicule à travers nos films. Il y a plein de personnes qui ont demandé à ce qu’on les mette sur clés pour les partager avec d’autres personnes ; ça veut dire que quelque part, il y a un intéressement au film.

Les difficultés dont on peut parler ici c’est la mobilisation des couples sur le terrain ; quand on donne un rendez-vous aux couples pour les ciné-débats, ils ne viennent pas. Et aussi la mobilisation de certains leaders communautaires, notamment dans les centres de santé et dans certains quartiers, pas tous mais certains n’ont pas été disponibles vu leur calendrier chargé. »

Source : publireportage de la campagne portant sur l’alimentation des femmes enceintes et allaitantes, Bamako