Amélie Girel, cheffe de projet au Gret pour le projet Meriem au Niger

« La sensibilisation, on fait ça dans dix centres de santé de la commune de Niamey ; ça nous permet de sensibiliser les femmes sur l’alimentation qui est recommandée pour elles chaque jour et surtout leur expliquer dans le quotidien qu’il y a des choses qu’il faut manger en priorité et qui apportent des vitamines et des minéraux, et d’autres qui sont néfaste pour la santé si elles sont consommées en trop grandes quantités.  Donc il s’agit de refaire un point sur les avantages d’une bonne nutrition, ce que ça va leur apporter en terme de santé pour elles, mais aussi pour les enfants, donc on part des femmes enceintes et allaitantes jusqu’aux 24 mois du bébé. C’est ce qu’on appelle les 1 000 premiers jours de l’enfant. Par cette sensibilisation, on se rend compte leur niveau d’information au départ, et on fait des ciné-débats avec des présentations de film dans les centres de santé, ce qui permet d’améliorer les connaissances »

Source : propos issus de l’interview de Studio Kalangou au Niger