Noélie Ouedraogo, présidente de l’association SAGL-Taaba, Ouagadougou, quartier de Sir-Noghin

« La situation de la malnutrition est vraiment préoccupante, un enfant sur trois souffre la malnutrition dans ce quartier. Sir-Noghin est un quartier périphérique, l’accès à l’information mais aussi aux aliments qu’ils faut donner aux enfants est un problème. L’ignorance des bonnes pratiques alimentaires est la cause principale de la malnutrition. Il y en a qui payent pour des aliments industriels importés, mais ils sont peu nombreux dans les quartiers. »

Source : propos recueillis par le Gret au Burkina Faso.